23/09/2005

23, 24, 25 Septembre: Spa Six Hours !

Toutes les infos sur le site officiel des Six hours of Spa-Francorchamps:
http://www.motorclassic.com/spa/index.html
 
 

08:46 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

22/09/2005

Bikers Days: vive la moto à Francorchamps !

Bravo aux Bikers Days qui durant toute la saison promotionnent les sports moteurs "motos" au travers de différentes courses tant à Francorchamps que sur d'autres tracés de renom.
Pour les amateurs de chiffres et surtout de chronos, retenez bien ceux-ci:
en catégorie "1000", les motos ont réalisé du 2:38.408 (AVEC une chicane supplémentaire avant les stands F1) !
Contrairement à d'autres, je n'ai jamais arrêté de dire que Francorchamps était UN Circuit "Motos".  L'important, c'est que l'ISF commence tout doucement à s'en rendre compte.
Mais qu'est-ce qu'on a perdu et perd encore comme temps au niveau des sports moteurs lorsque certaines structures dirigeantes ne daignent même pas écouter des personnes de terrain!

 
Communiqué de presse des organisateurs de la Bikers Cup:
 

Bikers’ Cup à Spa-Francorchamps (19/09)

 Une finale à suspense !

 Pour la dernière manche de la Bikers’Cup c’est le circuit de Spa-Francorchamps qui a accueilli les 57 équipages inscrits. Au terme des séances d’essais, c’est Jean-Claude Hambuckers qui a autoritairement signé le meilleur temps. Habitué du championnat IDM en Allemagne, le pilote Suzuki faisait équipe avec Raoul Vermeulen. Au cumul des temps des deux équipiers, ils ont rétrogradé sur la grille, mais tous deux voulaient avant tout savourer cette aventure unique.

Sous un soleil éclatant, le départ de ces 4 heures d’endurance a été donné en présence des pilotes du Team Bikers’ Days, Grégory Fastré, Laurry Fremy et Marc Fissette excellents sixièmes du Bol d’Or avant une malheureuse casse moteur.

C’est Leroy Verboven, associé à Tom Van Looy qui va prendre le meilleur envol emmenant dans ses roues un trio composé de François Snickers, Stefaan Demeulemeester et Patrick Quintens. Tout au long de l’épreuve, ces quatre là vont s’expliquer chaudement.

La montée en piste à quatre reprises des safety-cars va à chaque fois favoriser les regroupements ce qui ne fera qu’apporter une intensité supplémentaire au suspense.

Au terme de la première heure de course, c’est l’équipage Quintens-Heylen qui mène la danse devant Demeulemeester et Van den Broeck tandis que du côté des 600 la bataille est tout aussi intense entre De Sloovere-Verschueren, deuxième des récents 500kms de Spa et De Ridder-Vercruyssen. Les tours s’égrènent et les chronos s’affolent. A l’avant de la course, c’est la toute grosse attaque !

Pourtant, c’est dans les dernières minutes de course que tout va se jouer. Si la lutte pour la victoire est passionnante, celle pour la troisième marche du podium, mettant aux prises les frères Snickers avec la paire Verboven-Van Looy, l’est tout autant.

A l’entame des cinq dernières minutes de course, Patrick Quintens, très rapide, va ravir le leadership à Stefaan Demeulemeester. Alors que l’on pense que la course est jouée, un accrochage entre deux motos va contraindre la direction de course à sortir le drapeau rouge.

Dans un pareil cas, le règlement est très clair, le classement pris en compte est celui du tour précédent la sortie du drapeau. C’est ainsi que la victoire revient tout de même au duo Demeulemeester-Van den Broeck qui s’impose pour quatre secondes face à l’équipage Quintens-Heylen. La troisième marche du podium reviendra quant à elle à Luc et François Snickers pour une toute petite seconde face à Verboven et Van Looy.

En 600, après les ennuis rencontrés par De Sloovere et Verschueren, la victoire revient à Thijs De Ridder et Danny Vercruyssen devant Benny Goossens-Patrick De Vleeschauwer et Dutronquois-Lachambre.

Soleil, suspense, participation relevée, la finale de la Bikers’ Cup aura réellement été passionnante de bout en bout.


15:40 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/09/2005

Vol d'un camion contenant une Astra DTM !

Si entre lundi soir et mardi matin  (ou actuellement), vous avez aperçu un petit camion aux couleurs de l'Opel Astra DTM "GMAC", sachez qu'il s'agit du véhicule volé à Francorchamps.  Le DTM étant en TestDay en ce début de semaine, les équipes logeaient au village de Francorchamps.  Certains en ont profité pour se faire la malle avec le camion qui contenait... une Opel DTM.
Si infos, contactez la Police de Stavelot.

09:33 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

20/09/2005

Mondial de Trial à Spa-Francorchamps

"Racing Man" a réalisé un très beau reportage-photos de la manche belge du championnat du monde du Trial à Francorchamps.
A voir sur:
http://spaces.msn.com/members/RacingMan137/

09:38 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/09/2005

Francorchamps: tous en selle pour le TRIAL !

Ce week-end, championnat du monde de Trial aux abords du circuit.
Entrée 10 euros (adultes), 5 euros les dames, et gratuit pour les enfants.
 
Programme sur: http://www.spa-francorchamps-other.be/programmes.html...

08:46 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

F1: faudrait revoir la manière de compter...


Savez-vous compter les... spectateurs et les sous-sous?  Un grand sujet qui mériterait d'être débattu ouvertement à Francorchamps.  Pourquoi?  Tout simplement parce que au niveau des spectateurs, les années semblent se ressembler quoi qu'on en disent.  Prenons simplement les talus "bronze".  A première vue, le taux d'occupation est sensiblement identique à celui des dernières années, et surtout aux années où les organisateurs (avant l'arrivée de DDGP) annoncaient des chiffres proches des 100.000 spectateurs.
Donc si vous en retirez la moitié (les chiffres annoncés pour ces deux dernières années), le circuit devrait paraître désert.  Or il n'en est rien...  Les abords sont toujours aussi bien garnis de fans colorés.  Un peu moins à certains endroits, mais déjà qu'on est serré aux chiffres annoncés de 55.000 tickets, je me demanderais bien où il faudrait caser le double de monde sur certains flancs de collines!
Dès lors, comment expliquer cette différence?   Faut-il émettre des soupçons sur les gestionnaires précédents qui auraient volontairement gonflés les chiffres afin de remettre un fonds de commerce sur-évalué?  Ou alors applique-t-on une nouvelle manière de voir les choses?  Reste le cas d'une illusion d'optique lorsqu'on est parmi la foule ou qu'on l'observe du dehors.
D'après ma méthode AMDEC qui analyse les systèmes "défaillants" (et qui s'appliquait à merveille aux problèmes techniques que l'on rencontre à Francorchamps et dont personne ne veut...), j'en conclus que toute la filière de la billetterie (de l'émission au contrôle) doit être assurée ou coordonnées par les Communes de Stavelot et de Malmedy (ou éventuellement la Région wallonne) afin de disposer de chiffres "instantanés" et reflétant la réalité du terrain.
Comment se fait-il que l'on ait eu des variations aussi grandes (imprécisions) sur le nombre d'entrées alors qu'il s'agit d'une simple additions de tickets vendus (en clair, c'est pas plus compliqué qu'un compteur de visiteurs que l'on voit sur un site, voyez le mien).
Autres remarques: il faut supprimer les points "cash" qui font plutôt préhistorique dans cet univers F1 bourré d'électronique avec leurs mesures et contre-mesures! (je vous passerai des photos...)  L'argent liquide qui s'envole rapidement dans les airs avant même la fin des festivités, ça laisse rêveur. On pourrait faire un jumelage du circuit de Francorchamps avec celui de Monaco par le rétablissement de la Principauté de Stavelot-Malmedy.  Une belle zone franche à l'image d'un paradis fiscal.  Les micros Etats, cela rapporte en F1 (Monaco, San Marino, Luxembourg) !  Assez que pour couvrir les pertes d'un Grand Prix !

08:39 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

15/09/2005

Francorchamps: il faut sortir de l'ordinaire et de la routine !

La bonne idée: je vais proposer aux Communes de Malmedy et de Stavelot de créer (moyennant une taxe identique à celle qui est perçue sur le ticket normal) des emplacements pour "élévateurs" et autres "nacelles" tout au long de l'extérieur de l'enceinte du circuit

A moins d'acheter un déguisement d'hirondelle et de se percher sur les fils électriques !  Ou pourquoi pas une perruque blonde de carnaval ou de laetare, c'est un gage de full-access dans le village-Vip !
J'ai une autre solution: comme il pleut souvent, on pourrait racheter un vieux sous-marin russe (ça peut se trouver sur la brocante de Spa) qu'on installerait en bordure des Combes.  Bien à l'abri, il suffirait de monter le périscope pour assister au Grand Prix.  Mais je parie qu'il y aurait encore des VIP qui voudraient prendre votre place !  Alerte, tout le monde à la salle des torpilles... 

00:33 Écrit par Captain Paddock | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |